Thomas PEYRET
L’essentiel est de savoir
Qui sommes-nous ?
Pour chaque affaire confiée, nous recrutons toujours des détectives agréés et rompus aux diverses techniques assurant le succès d’un dossier et faisons bénéficier nos clients, lorsqu’ils le souhaitent, de nos sachants, experts (ex : comportementaliste), partenaires en sureté, huissiers, notaires et avocats.
Le mot du gérant :
Thomas PEYRET, Détective privé expérimenté, discret et soucieux de contribuer à une justice plus humaine

C’est en 2009, après l’obtention de la licence professionnelle d’agent de recherche privée délivrée par l’université de droit de Nîmes Vauban, que j’ai débuté mon activité de détective privé, à Lyon, au cœur de la région Rhône Alpes Auvergne.

J’ai débuté en tant que sous-traitant pour le compte de plusieurs cabinets, dont celui de Yves C… directeur de l’IFAR et dirigeant du syndicat des détectives privés CNDEP.

À la base correspondant de presse pour un journal régional, je me suis tourné relativement jeune vers ce métier afin d’aider les gens à obtenir des preuves, des renseignements et des éléments leur permettant de connaitre la vérité dans une situation donnée.

L’expérience

Les filatures, les planques, les enquêtes de voisinages ou d’autres moyens de recueil de preuves ou de renseignements n’ont plus vraiment de secrets pour moi, bien que je continue d’apprendre chaque jour, bien évidemment.

Par ailleurs, de nombreux rapports sanctionnant mes investigations se sont retrouvés sur le bureau d’un juge dans le cas de procédures judiciaires, dans lesquelles mes clients étaient impliqués.

 

Au niveau international

Fort de mes racines culturelles diverses, j’ai toujours eu une facilité à m’adapter à tous types de milieux, ce qui m’a permis de mener à bien la plupart des investigations que l’on m’a confiées, y compris dans des environnements difficiles en France ou à l’étranger.

En 10 ans, j’ai ainsi pu retrouver des individus ou des biens au niveau international, par exemple au Sri Lanka, en Colombie, au Maroc ou au Sénégal. J’ai fait partie de la prestigieuse WAD, World Association of Detectives, lorsque je n’étais qu’un jeune enquêteur.

 

En France

Avec l’aide précieuse de collaborateurs, nous intervenons également sur toute la France sans limite de compétences territoriale. Nous avons pu œuvrer pour des PME en proie à des difficultés ou pour de prestigieuses multinationales.

Nous avons récolté des preuves dans le cadre de divorces difficiles, et mis en lumière tout type d’éléments divers touchant au droit de la famille, de l’enfance ou de l’individu.

Nous mettons vos intérêts au cœur de notre stratégie !

Encore plus d'informations
Comment devenir détective ?

Soucieux de répondre au mieux à cette question, je vais vous apporter une réponse claire !

En dehors du fait de réunir certaines qualités permettant de devenir détective, comme l’adaptabilité et la curiosité, pour ne citer que celles-ci, il faut savoir qu’en France, avant d’obtenir son titre et son agrément, il faut se former et étudier. Effectivement, plusieurs organismes de formations existent.

 

Les formations 

 

L’institut de Formation des Agents de recherches (IFAR).

 

Secrétariat :
12 boulevard Ledru Rollin
34000 MONTPELLIER

L’école délivre trois cursus :

 

  • Le cursus CQP, permettant UNIQUEMENT d’obtenir un agrément d’enquêteur salarié. Il s’agit d’une qualification professionnelle de 640 heures (360 de théorie et 280 de stage en agence). Permis de conduire et casier judiciaire vierge sont obligatoires. Acceptation sur dossier. Le coût est de 3688 euros TTC et le CQP sera validé à l’issue d’un examen final.

 

  • Le cursus Titre IFAR, permettant de devenir directeur d’agence, détective indépendant ou salarié. Il s’agit d’une formation de 1200 heures (700 heures de théorie et 500 heures de stages en agence de détective privé. Permis de conduire et casier judiciaire vierge sont obligatoires. Acceptation sur dossier. Le coût est de 6377 euros TTC. Un examen final et un contrôle continu devront être validés afin d’obtenir le titre d’agent de recherche privé.
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Il s’agit d’une simple validation de votre expérience. Le jury décidera de son acceptation ou pas, sous un délai de deux mois après envoi de votre dossier. Nous conseillons cette formation pour le titre IFAR, mais déconseillons le CQP, au vu de l’extrême manque de débouchés après obtention.

 

 

La licence Professionnelle Agent de recherche Privées de l’Université de Nîmes.

 

Suivie par Thomas PEYRET en 2009

 

Site Vauban
Rue du Docteur Georges Salan
30021 Nîmes Cedex 01

 

En partenariat avec l’IFAR, cette licence professionnelle vous dispensera un enseignement assez similaire à celui dispensé pour le Titre IFAR. D’une durée d’un an, elle vous permettra également d’obtenir l’agrément de directeur d’agence, d’indépendant ou de salarié. Son principal avantage est le coût (licence universitaire et donc gratuite).

 

L’ESARP à Paris https://www.ecole-detective.com/ délivrant des diplômes de salariés et de dirigeants, et proposant également des formations continues.

Vous trouverez d’autres écoles ou instituts de formation sur internet, mais assurez-vous que ceux-ci soient bien reconnus par l’état. Le conseil que je pourrai vous donner est certainement le plus évident, à savoir que si vous êtes intéressé par le métier de détective, vous devrez rechercher ces informations et vous renseigner par vous-mêmes !
Call Now Button
Translate »